Stage FSU : Personnel enseignant et d’éducation, un métier ou un emploi ? Statut des enseignants, évaluation et nouveau management public.

jeudi 6 février 2014
par  FSU
popularité : 96%

Chaque année, la FSU 78 organise deux stages. Le premier, en novembre, traite de thèmes revendicatifs, aujourd’hui « Retraite et protection sociale ». Le second, en avril, est plus centré sur nos pratiques professionnelles, sans être pour autant un stage pédagogique. Ces stages sont ouverts à tous, syndiqués FSU et non-syndiqués. Il suffit de déposer sa demande dans les délais, soit au plus tard le vendredi 7 mars. Ce stage se déroulera le lundi 7 avril, de 9h à 16h30, au centre de loisirs Edouard Fosse, avenue Edouard Fosse à Limay

Pour animer ce stage, nous avons invité : Bertrand Geay, sociologue, professeur à l’université de Picardie, Catherine Manciaux, responsable nationale du syndicat des chefs d’établissement SNUPDEN-FSU et Sylvie Amador, responsable nationale du syndicat des inspecteurs SNPI-FSU.

Le Ministre de l’Education nationale a ouvert des concertations sur les métiers et les parcours professionnels des personnels de l’Éducation nationale. Une réflexion sur les métiers est indispensable. Des évolutions sont nécessaires pour l’amélioration des conditions d’exercice des personnels, élément décisif dans la réussite scolaire de tous les jeunes.

Au-delà de ces évidences, on peut s’interroger sur les véritables intentions du gouvernement. A l’heure ou le chef de l’état affirme que pour être plus efficace l’Etat doit dépenser moins, s’agit-il pour lui de nous démontrer que la fonction publique pourrait mieux fonctionner avec moins de fonctionnaires ? A l’heure où le projet éducatif du Ministre se limite au seul socle commun de connaissances, de compétences et de culture voire à une future « école du socle » s’agit-il, là aussi, d’en rabattre sur des exigences de formation, d’amélioration des conditions de travail des personnels, de statuts ?

Certes un dispositif comme celui des ECLAIR, avec toutes ses dérives en termes de rémunérations et de nominations, est abandonné et remplacé par les REP+. Pourtant, cela n’a pas empêché dernièrement le ministère de proposer en guise de revalorisation l’instauration d’un nouveau grade fonctionnel, le GRAF, pour certaines catégories (bien entendu réservé à une poignée de personnels) et le profilage de plus en plus de postes... Le salaire au mérite et la toute-puissance de la hiérarchie ont semble-t-il encore de beaux jours devant eux.

Il y a urgence à revoir la question de l’évaluation des personnels qui pèse fortement sur le déroulement de carrière et les « parcours professionnels » des personnels de l’Education Nationale. Ce sont aussi les conditions de travail qui ont empiré ces dernières années. La souffrance au travail est devenue réalité pour les personnels. Ils ont dû faire face au dilemme d’injonctions contradictoires et vidant de leur sens les tâches à accomplir, ils ont vu leurs missions se dénaturer. Ils ont subi la pression des contrats d’objectifs, du pilotage par les résultats et d’une politique globalement managériale.

Il doit être redonné sens aux métiers des personnels qui ont vu, ces dernières années, leurs tâches se multiplier et se diluer, leurs missions se dénaturer. Le « travail invisible » fait par les personnels doit être reconnu : relation avec les parents, concertation, préparation de cours, de classe et évaluations, travail en équipe... Pour cela, les questions de formation, de temps, d’effectifs, de pratiques professionnelles, de statut, de régimes indemnitaires... doivent être entendues.

Autant de questions qui sont au coeur de notre métier, au coeur de nos conditions de travail et dont nous débattrons avec nos invités le 7 avril.

Faites la demande d’autorisation par voie hiérarchique suivant le modèle au plus tard le 7 mars 2014 et inscrivez-vous auprès de la FSU 78 en envoyant un mail à l’adresse suivante : fsu.yvelines@wanadoo.fr

Plan d’accès :


Documents joints

PDF - 164.2 ko

Commentaires

Annonces

Page Facebook de la FSU78